Menu de haut de page

Vous êtes ici : Accueil > Vue coups de coeur > Livres > Le chant de la Tamassee

Le chant de la Tamassee

Savoir plus et réserver
 
Une photographe, Maggie, revient sur les lieux de son enfance accompagnée d’un journaliste pour y faire un reportage sur la noyade d’une fillette dont le corps reste coincé dans une rivière d’eau vive protégée. Toutes les tentatives à l’aide de plongeurs ont échoués en raison de la dangerosité du courant. Les parents (et ex-touristes) font donc appel à un industriel qui a mis au point un barrage flottant mais ce recours déplaît à la population locale car cela enfreint la loi fédérale protégeant la rivière de toute intervention humaine. On voit donc s’affronter parents endeuillés réclamant la dépouille de leur fille et groupes écologistes protégeant avant tout la rivière et son environnement d’actes qui pourraient créer un précédent et permettre à des promoteurs véreux de s’en approprier la richesse. Maggie, se rend vite compte que son implication dans l’affaire peut faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre et se demande sans cesse vers quel camp doit aller son soutien tandis que les réunions publiques s’enchaînent et que les deux camps s’affrontent à coups d’arguments.
Avec ce roman de l’américain Ron Rash on s’aventure en Caroline du Sud, au cœur d’une nature sauvage et d’une communauté très fermée sur elle-même. C’est un récit aux multiples facettes abordant des thèmes comme la famille (celle de Maggie, qu’elle a quitté après un tragique accident), la culpabilité (liée à l’accident en question), et la nature bien sûr, une nature dangereuse, et omniprésente que les hommes ont échoués à apprivoiser et avec laquelle ils cohabitent donc selon ses règles. Ron Rash la décrit par touches fugaces comme pour mieux appuyer le caractère impétueux de cette nature.
Le chant de la Tamasse nous offre un dilemme cruel : la protection d’une richesse naturelle non souillée par l’homme ou permettre à des parents éprouvés par la perte de leur enfant de pouvoir enfin faire leur deuil ? Plongez dans ce roman foisonnant, et vous comprendrez combien il est difficile de prendre position quand tant d’intérêts divergents entrent en collision. A lire d’urgence.
 
KL

SHARE

La culture à Blagnac

Saison culturelle