Menu de haut de page

Vous êtes ici : Accueil > Coups de coeur livres adultes

Coups de coeur livres adultes

Station eleven

  • Station eleven
  • Auteur : Emily St. John Mandel
  • Editeur : Paris : Rivages
  • Publié : 2016
  • Type de document : Livres adultes
  • Cote : SF MAN
Savoir plus et réserver
 
Toronto. Arthur Leander, un acteur shakespearien meurt sur scène en interprétant le roi Lear. Ce moment sera le fil conducteur des destinées de 4 personnages tous liés à cet homme mais ne se connaissant pas les uns, les autres. Peu après ce drame, une épidémie d’une nouvelle souche de grippe décime 99% de la population en quelques semaines. La civilisation que nous connaissons s’effondre et les survivants doivent composer sans hôpitaux, supermarché, électricité, eau courante… Un retour en arrière de plusieurs siècles en somme. L’histoire fait des allers-retours entre la vie d’avant, et l’an 20 après l’épidémie où nous suivons une troupe de théâtre itinérante dont le répertoire se compose uniquement de Shakespeare et devient le symbole de l’espoir et une manière de se raccrocher à une humanité perdue au profit de la survie. C’est l’occasion de voir les destinées de nos 4 personnages s’emmêler, se croiser pour le meilleur ou pour le pire. Ce livre nous propose une variation sur l’apocalypse, un thème abondamment traité aujourd’hui dans la littérature et le cinéma mais le centre du roman n’est pas la catastrophe. Sa force c’est de s’attacher à l’importance de l’art et de la culture même dans l’effondrement de la civilisation. Car comme le dit la devise de la compagnie de la Symphonie itinérante : « Survivre ne suffit pas ». Ou l’art comme ciment de l’humanité. Finaliste du National Book Award aux Etats-Unis. K.L.

L'archipel d'une autre vie

Savoir plus et réserver
 

Dans une nature hostile, la Taïga de Russie Orientale, une chasse à l'homme est donnée. Cinq soldats ont pour mission de ramener vivant un prisonnier évadé d'un camp stalinien. Etrangement, au fil des jours une certaine complicité s'installe entre un des poursuivants et le poursuivi...
Très beau roman d'Andréï Makine sur la liberté, les grands espaces et le choix que nous avons ou pas de décider de notre vie.
Très gros coup de coeur, une lecture indispensable !

FH

 

Eclipses japonaises

Savoir plus et réserver
 

Des citoyens ordinaires japonais disparaissent en grand nombre dans les années 70-80. Des dizaines d'années plus tard, on découvrira que ces personnes étaient enlevées par la Corée du Nord afin de former leurs espions à la culture japonaise dans les moindres détails et ainsi servir la propagande du pays.
Eric Faye mêle avec brio la grande Histoire et l'histoire fascinante de ces personnes au destin extraordinaire, arrachées à leur vie ordinaire. Si les dates, les faits, les noms sont réels, Eric Faye invente ce qu'a pu être la vie au jour le jour de ces japonais, leurs sentiments, leur désespoir et leurs espérances.
Une lecture nécessaire qui se lit également comme un passionnant roman d'espionnage et d'enquête.

 FH

Celle que vous croyez

  • Celle que vous croyez : roman
  • Auteur : Camille Laurens
  • Editeur : Paris : Gallimard
  • Publié : 2016
  • Type de document : Livres adultes
  • Cote : R LAU
Savoir plus et réserver
 

Voilà un roman dont la trame évoque des problématiques de notre temps: une femme de 48 ans éconduite par son amant se crée le faux profil facebook d’une jeune fille de 24 ans afin de l’espionner. Et c’est finalement le meilleur ami de celui-ci, Chris, qui tombe amoureuse d’elle. La voilà désormais piégée : elle vit une véritable idylle numérique avec Chris mais sous une fausse identité !

« Quel super-pouvoir acquièrent les femmes de cinquante ans ? Elles deviennent invisibles. », « Hier fantasme, aujourd’hui fantôme. » : bien que le sujet principal soit l’injustice qu’il peut exister entre un homme et une femme face à la vieillesse, ce roman interroge également les relations amoureuses à l’heure du tout-numérique, la place de la femme en dehors du regard masculin... A partir de 3 histoires dans l’histoire l’autrice nous offre un roman intelligent et féministe, qui brouille habilement les frontières du réel et de la fiction et donne à ce portrait de femme une triste universalité.

KL

 

 

Le chant de la Tamassee

Savoir plus et réserver
 
Une photographe, Maggie, revient sur les lieux de son enfance accompagnée d’un journaliste pour y faire un reportage sur la noyade d’une fillette dont le corps reste coincé dans une rivière d’eau vive protégée. Toutes les tentatives à l’aide de plongeurs ont échoués en raison de la dangerosité du courant. Les parents (et ex-touristes) font donc appel à un industriel qui a mis au point un barrage flottant mais ce recours déplaît à la population locale car cela enfreint la loi fédérale protégeant la rivière de toute intervention humaine. On voit donc s’affronter parents endeuillés réclamant la dépouille de leur fille et groupes écologistes protégeant avant tout la rivière et son environnement d’actes qui pourraient créer un précédent et permettre à des promoteurs véreux de s’en approprier la richesse. Maggie, se rend vite compte que son implication dans l’affaire peut faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre et se demande sans cesse vers quel camp doit aller son soutien tandis que les réunions publiques s’enchaînent et que les deux camps s’affrontent à coups d’arguments.
Avec ce roman de l’américain Ron Rash on s’aventure en Caroline du Sud, au cœur d’une nature sauvage et d’une communauté très fermée sur elle-même. C’est un récit aux multiples facettes abordant des thèmes comme la famille (celle de Maggie, qu’elle a quitté après un tragique accident), la culpabilité (liée à l’accident en question), et la nature bien sûr, une nature dangereuse, et omniprésente que les hommes ont échoués à apprivoiser et avec laquelle ils cohabitent donc selon ses règles. Ron Rash la décrit par touches fugaces comme pour mieux appuyer le caractère impétueux de cette nature.
Le chant de la Tamasse nous offre un dilemme cruel : la protection d’une richesse naturelle non souillée par l’homme ou permettre à des parents éprouvés par la perte de leur enfant de pouvoir enfin faire leur deuil ? Plongez dans ce roman foisonnant, et vous comprendrez combien il est difficile de prendre position quand tant d’intérêts divergents entrent en collision. A lire d’urgence.
 
KL

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

Savoir plus et réserver
 
Encore assez méconnu en France, les autrices de ce « guide parental », diplômées en science de l’éducation, ont pourtant fait reconnaître leur méthode éducative depuis plus de 30 ans en Amérique du Nord. Dans la lignée de la communication non-violente théorisée par Marshall Rosenberg, elles nous proposent de sortir des rapports de force avec nos enfants et de privilégier l’écoute et l’empathie pour restaurer l’harmonie familiale. L’ouvrage est découpé en 6 grandes parties :
1/ Accueillir les sentiments des enfants
2/ Susciter la coopération
3/ Remplacer la punition
4/ Encourager l’autonomie
5/ Compliments et estime de soi
6/ Dégager les enfants des rôles qui les empêchent de s’épanouir
Chacune de ces parties est d’abord présentée de manière théorique avant de nous proposer de nous mettre dans la peau de nos enfants dans une situation donnée afin de comprendre toute l’injustice qu’ils peuvent ressentir face à nos réactions dictées par une norme éducative ancrée en nous et reproduite spontanément, mais peu remise en question. Des exercices concrets clôturent chaque partie.
C’est un ouvrage qui destabilise nos croyances profondes en matière d’éducation et de communication et nous oblige à nous écarter des schémas éducatifs traditionnels du type autoritaire/laxiste et à penser les choses différemment. Salutaire !
 
KL

La revue dessinée

Savoir plus et réserver
 

La revue dessinée, rédaction en chef : Franck Bourgeron et Sylvain Ricard. Disponible dans l’espace presse.

Trimestrielle, La Revue Dessinée propose à chacun de ses numéros plus de 200 pages de reportages uniquement en… bande-dessinée ! Ce mook (contraction de magazine et book) est pensé dès l’origine en version papier et également en version numérique avec contenu enrichi.

Les thèmes sont variés mais plutôt de société, et vont du sujet complexe au plus léger. L’ensemble s’organise entre rubriques récurrentes (sur le langage, le sport, l’informatique, la musique…), courts reportages et un reportage central de 45 pages. Véritable agence matrimoniale La Revue Dessinée associe sur chaque reportage un journaliste et un illustrateur différent, le tout donnant à voir différents univers graphiques et thématiques, et différents tons.

Dans un contexte économique tendu (les derniers états généraux de la bande-dessinée nous apprenne que 53% des auteurs interrogés ont un revenu inférieur au Smic annuel brut et que 36% d'entre eux sont en-dessous du seuil de pauvreté), La Revue Dessinée s’engage sur une juste rémunération des auteurs, à la planche, quel que soit le degré de notoriété de chacun.

Qualité, diversité et contenu documentaire digeste et non-rébarbatif, un trio gagnant pour cette revue remarquable !

KL


 

Le 1

  • Le 1
  • Type de document : Périodiques Adultes
Savoir plus et réserver
 

Le 1, directeur de publication : Éric Fottorino. Disponible dans l’espace presse.

Lancé en 2014, Le 1 est un hebdomadaire qui s’affranchit de l’actualité « chaude » et bruyante dont nous abreuvent les médias traditionnels et encore plus les chaînes d’informations en continu. Il propose de remettre l’information en perspective en traitant d’une question d’actualité unique chaque semaine. Et ce, sans publicités !

Cette thématique est traitée selon différents points de vue (auteur et géographe, poète et économiste…) pour tenter d’en faire le tour de manière complète. C’est une approche multiple d’un sujet unique. Ainsi le dernier numéro nous plonge au cœur de la jungle de Calais sous la plume de Laurent Gaudé dans un texte fort mais pudique (« Ci-gît la France »), mais recueille aussi l’opinion d’un humanitaire, d’une juriste…

Par sa forme aussi ce journal ne laisse pas indifférent, puisqu’il ne se feuillette pas mais se déplie intégralement en une feuille unique tel un poster qui nous plonge au cœur du contenu.

Le 1 se veut être une lecture rapide qui peut se parcourir entièrement en moins d’une heure : « lire court pour penser longtemps ». En somme « un pari 1-sensé, qui rêve de devenir 1-dispensable ». A ne pas manquer !

                                                                                                              

 

Descender

  • Descender ( 1) : Etoiles de métal
  • Auteur : scénario de Jeff Lemire
  • Editeur : Paris : Urban Comics
  • Publié : 2016
  • Type de document : Bande dessinée Adultes
  • Cote : BD DES
Savoir plus et réserver
 

Dans un futur lointain où l'homme est parvenu à maîtriser la robotique et où l'humanité cohabite avec les androïdes, un évènement va bouleverser cet équilibre. De mystèrieux êtres de métal de la taille d'une planète apparaissent au dessus de chaque métropole des colonies, c'est les 3/4 de la population qui sont anéantis par ce que l'on nomme les moissonneurs.

Le récit reprend 10 ans plus tard, l'homme, suite à ce traumatisme et y voyant comme l'annonce d'une révolte des machines a depuis éliminé tous les androïdes tout en continuant à chercher les réponses à cette question : pourquoi. Dans ce premier tome, nous découvrons Tim-21, un modèle d'androïde de compagnie, resté endormi sur une des colonies qui a dû fuir la planète. Une unité spéciale du gouvernement est alors chargée de récupérer Tim-21 qui est potentiellement un élément de réponse aux interrogations de l'homme. 

Pour les amateurs de science-fiction, vous ne pourrez qu'aimer cette nouvelle série de comics signée Jeff Lemire (Animal man, Trillium, Sweet Tooth) et Dustin Nguyen (Little Gotham, Batman Silence). Un scénario bien ficelé rempli de références de genre, un personnage, ce petit garçon androïde Tim-21 émouvant et attachant, une mise en image à l'aquarelle douce et originale, qui en font un réel plaisir de lecture.

Un vrai coup de coeur pour commencer l'année, dans l'attente avec impatiente de la sortie du tome 2 !

MC


 

100 coplas flamencas

  • 100 coplas flamencas
  • Auteur : choisies et traduites par Vicente Pradal
  • Editeur : Pin-Balma : Sables
  • Publié : impr. 2014
  • Type de document : Livres adultes
  • Cote : P CEN
Savoir plus et réserver
 
Ce petit recueil à couverture jaune traduit par Vicente Pradal renferme une sélection personnelle de courts poèmes (4 voire 5 vers) d’une concision et d’une efficacité qui n’est pas sans rivaliser avec la sobriété des haïkus japonais. Ces petits brins de chansons découpées forment un tout d’une force sauvage et attendrissante où le caractère gitan apparaît dans sa fragilité et sa violence : du sang, des larmes, des poignards et du vent. A lire en français ou en espagnol, par petits morceaux ou d’une traite mais sans hésiter !
 
KL

SHARE

La culture à Blagnac

Saison culturelle